Newsletter 3

Le Mensonge... Le sujet à aborder, à méditer, à intégrer... pour se sentir plus libre... et le devenir un jour réellement ! Petit, grand, moyen... présent dans chacune de nos vies... Et oui ! Tout le monde ment !

Qu'est-ce qu'un mensonge.... ses différents niveaux... ses différents impacts...

Allez ! Il est temps ! … D'arrêter de SE mentir !

Il y a de nombreuses manières de mentir et de justifier nos mensonges. Il y en a autant que de personnes dans le monde. Une petite définition tout d'abord : Le mensonge (couramment « menterie » au Québec) est l'énoncé délibéré d'un fait contraire à la vérité, ou encore la dissimulation de la vérité (dans ce dernier cas on parle plus particulièrement de « mensonge par omission »). ... Plus précisément, mentir consiste à déguiser sa pensée dans l'intention de tromper....

Alors qui trompons nous ?

Parfois, le mensonge peut nous permettre de solutionner des problèmes, de détourner l’attention et de libérer notre esprit. C’est une autre façon de gérer une situation de laquelle nous devons à tout prix sortir. Cependant, c’est une ressource qui dénote d’une vision à court-terme...Un comportement palliatif.

En effet, le fait de nous libérer de quelque chose dans un moment de panique ou de ne pas vouloir donner des explications pertinentes va endommager notre estime personnelle.

Le mensonge a des conséquences sur nos relations avec les autres, mais également et en priorité sur notre relation avec nous-même

« Un mensonge n'aurait pas de sens si la vérité n'était pas perçu comme dangereuse. »  Alfred ADLER

 

Alors pourquoi mentir ?

 

Le mensonge est quelque chose qui peut paraître excitant. Parfois, il consiste en une espièglerie d’adulte ou en un plaisir coupable, (en lien avec la personnalité masochiste développé plus loin) lorsqu’il est formulé dans des moments où l’on peut en tirer un bénéfice. Le mensonge, s’il n’était pas utile et qu’il ne nous permettait pas de nous adapter, aurait déjà disparu de nos comportements depuis longtemps.

Voici quelques unes des raisons principales pour lesquelles nous mentons :

•         Pour répondre à une forte exigence envers nous-mêmes

•         Pour nous conformer aux attentes des autres.

1

•         Pour déformer la réalité de manière à l’ajuster à ce qui nous convient ou à ce qui convient aux autres.

•        Pour éviter une punition ou une vengeance.

•        Pour tenter d’embrumer quelqu’un.

•        Pour obtenir de l’admiration.

•         Pour ne pas inquiéter nos proches.

•        Pour refuser une faveur demandée par un ami.

•        Pour attirer l’attention.

Parmi ces raisons, nous pouvons trouver un point commun : la peur. Que ce soit des autres, d’une situation ou d’une réalité que nous ne voulons pas voir, la peur est toujours à l’origine du mensonge. Certains points vous paraissent plus honorables que les autres ? Mensonge...de complaisance

Le plaisir coupable : est lié à une personnalité masochiste.. lorsque le problème c’est moi. Une personne masochiste pense qu’elle est responsable de tous les problèmes ; pas seulement de ceux qui lui arrivent, mais également de tous les problèmes qui n’ont strictement rien à voir avec elle. Et quelle suffisance !!! c'est un comportement totalement immature et enfantin... Et À l'âge adulte ce comportement psycho affectif est totalement décalé. Il a des origines, certes ! Ses points de compréhension n'en font pas pour autant que  le fourbe socle des excuses, des justifications, des arguments pour le refus et la résistance « armée » au changement. Ainsi chacun demeure totalement responsable de ce qu'il vit. Aïeeeee ! Oui je sais ça pique... Et pourtant, c'est la seule porte de liberté ! Sauf que personne -ou presque- ne veut VRAIMENT ÊTRE LIBRE !

Vous vous êtes sûrement déjà retrouvé dans une situation où une personne laisse penser qu’une autre est responsable. Une personne masochiste se sent tout de suite visée, même si elle n’est concernée en direct. Et comprenons nous bien... en terme de relation humaine, le phénomène bourreau/victime est interdépendant. Il n'y a pas de bourreau sans victime, et pas de victime sans bourreau.

Étant donné que la personne masochiste se sent toujours coupable de tout, elle cherche sans cesse à reconstruire des situations desquelles est sort toujours perdante ou blessée.

Elle cherchera à se faire du mal, car elle croit qu’elle le mérite même si ce n’est pas le cas.

2

Les traits d’une personnalité masochiste sont récurrents. Vous vous demandez peut-être si vous souffrez d’une personnalité masochiste, ou si quelqu’un que vous connaissez répond à cette description. Centrez vous sur vous mêmes. Ce qui appartient aux autres leur appartient. Ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas si facile de les identifier, encore moins s’il s’agit de nous-mêmes. Les personnes masochistes portent cette culpabilité à l’intérieur d’elles-mêmes, et bien souvent, des personnes les utilisent comme boucs émissaires.

 

Quelles caractéristiques présentent les personnes dotées d’une personnalité masochiste ?

•         Elles se rendent responsables de tout, elles peuvent « penser » sans cesse que c’est de leur faute et qu’elles méritent d’être punies. Elles entretiennent ce process de pensée et s'en nourrissent en boucle.

•        Lorsqu’elles sont à deux doigts de réussir quelque chose, elles s’auto-sabotent, parfois de manière très torturée pour qu'elles n'aient pas l'air d'en être la source, et pour que tout tourne de travers.

•        Au lieu de profiter des situations agréables et de se réjouir, elles font preuve de mépris. Elles ont le don très travaillé à la longue, de détruire en une phrase un mot une attitude, tout ce qui est joyeux agréable positivement structurant.

•        Elles construisent leurs malheurs, en cherchant à adopter le rôle de victime.

•         Elles se sacrifient pour se sentir utiles. Et elles font payer le prix fort à ceux qui entrent dans ce jeu.

•        Elles sont faussement humbles, ET possèdent des traits narcissiques TRÈS développés, même si elles tentent de les camoufler sous de la fausse modestie

•        Elles vivent dans la peur que tout finira tragiquement et mettent tout en place pour que ça arrive.

 

Les personnes masochistes vivent constamment dans la peur, l’insécurité et sont très dépendantes des autres. Elles ont besoin « énergivore » croissant que quelqu’un soit témoin de leurs sacrifices. En réalité, ces personnes croient qu’elles doivent vivre leur vie comme un martyre. Et elles en retirent une force manipulatoire … incroyable !

Elles se sont mises dans la tête qu’elles doivent plus ou moins ouvertement se soumettre aux autres, et qu’en se « sacrifiant » ainsi le bonheur frappera à leur porte dès le lendemain. Mais… il ne pointe jamais le bout de son nez.

3

Le manque « d’égoïsme » apparent et avoué fait de ces êtres des personnes qui manquent incroyablement de confiance en elles. Car l'égoïsme sain est réparateur, constructeur et salvateur. Il est preuve d'un discernement de qualité, et ne peut en aucun cas servir une cause « énergétiquement » mauvaise. Elles cherchent ainsi la souffrance, la douleur et la culpabilité pour se sentir bien. Ce qu'elle vivent et font vivre à leur corps est également très lié à ces processus intérieurs.

« En entourant la souffrance de murailles, vous courez le risque qu'elle vous dévore de l'intérieur » Frida KAHLO

Libérez-vous de la souffrance !!!

Si vous savez que vous avez une personnalité masochiste, et nous le sommes tous « un peu » le moment est venu de vous demander si vous êtes vraiment heureux  en vivant ainsi.

Il est vrai « qu’aider les autres » nous permet de nous sentir bien, et nous offre un sentiment de satisfaction. Les autres vous ont-il VRAIMENT OUVERTEMENT, et de façon DÉTERMINÉE ...demandé quelque chose ? Et de là à vous rendre coupable de tout et à vous autoriser à souffrir pour que les autres soient heureux... Cela vous paraît il sain avec l'éclairage que je vous propose ?

Vous n’êtes probablement pas heureux, n’est-ce pas ? Un jour, vous vous sentirez prisonnier d’un puits si profond … que vous n'oserez plus penser que vous pouvez parvenir à en sortir. À ce moment là malgré tous vos efforts, vous resterez bloqué(e) au fond. Personne ne pensera à vous, ou d'une façon qui ne vous servira à rien...et vous continuerez à vous faire du mal tout seul. Alors, il est fort probable que pendant que vous passez votre temps à masquer votre souffrance, les autres se serviront de cette faiblesse pour vous faire souffrir encore plus... C'est ce que vous croirez... Enfermé(e) dans vos croyances infondées.

Si vous ne faites pas d’efforts pour être heureux et vous sentir bien, personne ne le fera à votre place. Vous devez vous occuper de vous. Vous ne serez jamais heureux en jouant les martyres, et, d'une certaine façon, en « torturant »les autres. Le Jeu... est enfermant... et TOUJOURS DESTRUCTEUR.

 

4

Et c'est là que nous revenons au mensonge, le thème principal de cette Newletter.

Le premier le seul le grand... C'est à nous que nous l'infligeons. Les périodes de « vacances » sont un socle extrêmement porteur pour oser se regarder en face, faire le point. Et si nous ne prenons pas de vacances aucune importance... un petit temps de solitude et de méditation quotidienne, simple et pratique, brève et efficace feront tout à fait l'affaire. Comme vous pouvez le constater AUCUNE EXCUSE... pour aller mal... ou se « raconter » fallacieusement que l'on va bien.. ce qui revient quasiment au même.

 

RESPONSABLE et LIBRE … seule origine et issue possible, probable ... Chacun peut ignorer... ou choisir sa voie... la seule qui vous permettra avec alignement de vous sentir, en tous lieux, en toutes compagnies, serein et « axé(e) » avec votre essentiel - essence-ciel -

 

 

À bientôt !

 

Oui je sais je suis TRÈS en forme !!!

 

Marie

 


Contact

lafermedemarie-provence.com

La ferme de Marie - Chemin de la Verdière -
Quartier Les Pérets
83670 BARJOLS

06 87 46 66 93
04 94 04 98 31